Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/12/2008

Inferno, par Thierry Giaccardi

18.jpg
Photographie reproduite avec l'aimable autorisation de Jérôme Martin, tous droits réservés.


Thierry Giaccardi dans la Zone.
Transgression : totems et tabous dans un monde poreux.
Solstice d'hiver.
Méditations hivernales sur la nature.
Spectres de l'Europe.

Je rappelle également que figurent (colonne de gauche, bas du blog), regroupés dans deux catégories, Disputatio 1 et 2, de passionnants articles sur la question européenne.

Les jeux olympiques de Pékin et l’élection de Barack Obama à la présidence américaine ont été de grands spectacles télévisuels de l’année 2008, d’une importance plus ou moins considérable sur le plan international mais qui remettent tous deux dans leur juste perspective les perceptions qu’ont les Européens de leur place dans le monde. L’Union européenne ne compte guère dans ce début de XXIe siècle et on peut se demander si elle a même vocation à compter, ce qui est franchement inquiétant. Les Européens sont devenus des spectateurs de l’histoire en train de se faire : il est légitime, quoique paradoxal, de faire remonter ce résultat à un processus historique qui a commencé avec la Révolution française. Une des conséquences fondamentales de cette révolution c’est que les peuples sont devenus progressivement honteux de leur passé, ou, du moins, ignorants de celui-ci. Or, c’est bien cette ignorance qui permet aujourd’hui à l’Union européenne de redéfinir l’Europe et de l’agrandir, de la remodeler au gré des échanges internationaux sans susciter de grands mouvements de protestation. L’espace public devient une zone de confusion.

Lire la suite