Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/01/2009

L'édition se porte mal mon bon monsieur



Il y a parfois dans la presse écrite, de plus en plus rarement hélas, des articles qui, sans ne strictement rien révolutionner, que ce soit de l'art de l'enquête ou de celui d'écrire, délivrent des informations tout de même assez intéressantes. Il est vrai que n'importe quel papier, fût-il signé par quelque insignifiant Florian Zeller du journalisme (suis-je bête : celui-ci existe et s'appelle Jean-Louis Ezine !), aurait peu de difficultés à nous sembler un texte de cyclopéenne qualité en comparaison des torchons que signe hebdomadairement Yann Moix pour Le Figaro Littéraire. Le Figaro Magazine publie ainsi une enquête tout au plus honnête, mais qui n'évite point les plus consternantes lapalissades, signée par Raphaël Stainville sur le petit monde péréclitant, à ce qu'il paraît, de l'édition française.

Lire la suite