Pourquoi ils ne m'ont pas mentionné ? (12/03/2009)

Dans son style inimitablement nul, incorrect et profondément navrant, l'inepte charabia prisé par les tartuffes et cacographes dont Stalker est le modeste et amène contempteur, François Bon s'étonne que le Motif, l'un de ces organismes politiques à prétentions intellectuelles à peu près inutiles qui, je le suppose, sera payé par mes deniers pour promouvoir quelque initiative culturelle plus que littéraire à l'adresse des énergies citoyennes concentrées en un unique et cependant pluriel faisceau de parole participative, bref, François Bon s'étonne d'avoir été placé, sur la carte ci-dessus, au milieu de nulle part.
Je m'étonne à mon tour, tout en me réjouissant cependant que le Motif ait fait involontairement preuve, par cette bourde, d'une remarquable clairvoyance ontologique en mettant notre comique R2-D2 (François Bon, lorsqu'il s'exprime, ne peut être compris que de Z-6PO, à savoir Pierre Assouline) à sa place, c'est-à-dire, effectivement, nulle part.
Stalker n'y figure point et je ne m'en étonne même pas.
Quelques rapides remarques : sur quels outils réputés fiables les concepteurs (dont Hebdo Vendredi) de cette carte se sont-ils appuyés pour la dessiner ?
Le Motif n'aurait-il pas quelques correcteurs susceptibles de l'informer des détails suivants : s'il faut un s à éditeurs, il en faut probablement un à auteur, de même qu'à librairie ? Et, s'il faut une majuscule à Lecteurs, il en faut une à toutes les autres catégories que l'on unira au terme blog grâce à une préposition de type de ? C'est quoi au fait un blog..., pardon, voici que je me mets à écrire comme le bon François : qu'est-ce donc qu'un blog prospective, le dernier titre de Ministère A.M.E.R ?
Il est bien vrai que quelques secondes à peine de lecture suffisent pour constater que les responsables du Motif, si proches des livres soient-ils, ne savent pas écrire, tout comme François Bon d'ailleurs, l'homme bionique le plus proche des livres électroniques : on apprend sur ce site à l'état d'ébauche que des professionnels peuvent s'emparer de ses murs, qu'Internet peut s'écrire sans majuscule, qu'il ne faut pas de trait d'union entre un verbe, retrouver, et son pronom, fût-il inversé, nous, qu'une virgule peu être suivie d'une majuscule et une phrase ne pas se terminer par un point...
Comment ne pas sourire ensuite en constatant, sur l'affiche plaisamment exposée sur cette note, que la mention Lecteurs a été préférée à celle de Critiques, afin de ne surtout pas froisser je le suppose celles et ceux qui considèrent qu'il faut lire, avant toute chose, pour le plaisir et uniquement pour ce dernier ?
Pourquoi les blogs/sites de François Bon et Pierre Assouline ont-ils été si distinctement séparés de ceux de leurs confrères, sinon pour d'évidentes raisons idéologiques dont nous flairons tout de même assez vite l'odeur habituelle et rance en lisant le très subtil message (Lisez la (sic) Princesse de Clèves... Lisez !) concluant la présentation des buts et outils du Motif ?
Bref, ces remarques toutes simples ne sauraient nous cacher une évidence : comme il n'existe pas, sur la Toile, et ne peut exister d'ailleurs, d'outil absolument fiable, incontestable, quasi scientifique dans son objectivité, classant les blogs selon leur qualité littéraires et/ou critiques, plutôt que de le faire par le biais de savants calculs de liens entrants, de pertinences associatives ou je ne sais quelles autres sombres fadaises de toute façon purement quantitatives, il serait grand temps que naisse un classement cette fois-ci affreusement qualitatif, donc férocement partial mais, à la différence de ce qui se trouve sur la Toile, revendiquant cette partialité...
Je me demande si je ne vais pas m'amuser à le créer, histoire de rappeler que le blog intitulé Chez Clarabel (pas de lien, non, je risquerais de pérenniser cette lamentable tête d'affiche !), régulièrement classé parmi les cinq premiers blogs selon Wikio Littérature, est tout simplement, comme d'ailleurs beaucoup d'autres bien placés dans ce classement, une plaisanterie.

Addendum du 13 mars 2009
Voici le courriel reçu (à 6 heures 38 ce matin !) de la part de Sandrine Kocki de Motif :
«Bonjour,
C'est un oubli impardonnable, d'autant que Marc Benda vous avait cité, désolée, plusieurs listes croisées, dans la multitude des blogs des oublis, cette carte est un travail en devenir, mais je laisse Vincent [Monadé, directeur du Motif] vous répondre plus avant.
Bonne journée.»

Attendons, qu'il s'agisse de la réponse de la personne mentionnée et d'une carte qui serait moins en devenir...

Vincent Monade m'a finalement répondu le 20 mars, m'affirmant qu'il s'agissait non point d'un oubli mais d'une erreur, qui sera réparée, selon ses dires, dès la prochaine version de la carte de la blogosphère française.

Je remarque également la réponse, pour une fois relativement claire et seulement contestable dans certaines de ses affirmations, que François Bon a donnée en commentaire de sa note citée plus haut.

n727054911_1561295_6018761.jpgDans son dernier numéro, Le Magazine des Livres de Joseph Vebret a consacré quelques lignes à Stalker dans un dossier sur les blogs de critique littéraire, que voici : «Derrière ce pseudonyme tarkovskien, Juan Asensio avance à visage découvert. Le «terroriste de la Toile, selon l'acception noble que conférait au terme Jean Paulhan, ne laisse personne indifférent. Imprécateur de génie pour certains, ce contempteur des médiocres, des bavards et des bien-pensants en insupporte beaucoup. Sous le patronage grinçant de ses anges tutélaires, Juan Asensio veille sur sa Zone où seuls les happy few ont droit de cité. Un blog d'une beauté convulsive, malgré ses outrances et ses vues tranchées, parfois contestables.»

La page d'accueil du Motif, dont je me moquais plus haut, a désormais disparu puisque le site de cet organisme est en ligne, espérons-le avec une attention à la langue française un peu plus soutenue...

Je signale à mes lecteurs cette émission animée par David Abiker qui a été enregistrée au Salon du Livre. Gilles Cohen-Solal y évoque mon travail en quelques mots.

Ariel Wizman a évoqué, le 18 mars, Stalker, avec celui de l'ami Bartleby, comme le meilleur blog littéraire ici (voir, dans Extraits de l'émission, la troisième partie, dès la dix-septième minute environ).

Lien permanent | Tags : blogosphère, françois bon, le tiers livre, le motif, hebdo vendredi | | |  Imprimer |