En Enfer, Ugolin dévore sans fin (17/10/2009)

C'est dans la troisième zone du neuvième cercle de l'Enfer réservé aux traîtres à leur cité (au chant XXXIII), une zone baptisée l'Anténore, suivant la Caïnie et précédant la Ptolémaïe et la Judaïe, que Dante et son guide Virgile découvrent Ugolino della Gherardesca, tyran de Pise au XIIIe siècle, accusé de trahison pour avoir déshonoré la cause des Gibelins en abandonnant volontairement la position stratégique qu'il devait défendre, faisant en outre perdre à sa patrie une importante bataille navale.
Gouvernant par la terreur, Ugolino fut finalement renversé de son trône en carton-pâte par l'archevêque Ruggeri Ubaldini qui parvint à faire jeter son vieil adversaire en prison, avec ses enfants et petits-enfants, le condamnant à mourir de faim après avoir consommé la chair de sa progéniture.
Dans l'Enfer de Dante, Ruggeri Ubaldini est muet, prisonnier des glaces et, dans un retournement de situation que nous pourrions dire infernal s'il n'était, avant tout, fort divinement artistique puisqu'il inspira quantité de peintres, son crâne est dévoré par celui qu'il a emprisonné.

Rappel
Tu n'écriras pas mon nom.
La Main de Dante n'est pas celle de Sollers.
La langue de Dante selon Bruno Pinchard.
La vertigineuse expérience humaine de Dante
.
Leçons sur l'Enfer de Dante de Galilée.

Lien permanent | Tags : enfer, enfermement, dante, inferno, divine comédie, ugolino della gherardesca, ruggeri ubaldini, cybercriminalité, colère qui est l'un des sept péchés capitaux | | |  Imprimer |