Excellences et nullités, une année de lectures : 2020 (02/01/2021)

Photographie (détail) de Juan Asensio.
Rappel
1529665429.jpgExcellences et nullités de l'année 2010.





860869951.jpgExcellences et nullités de l'année 2011.





772810536.jpgExcellences et nullités de l'année 2012.





1430257528.jpgExcellences et nullités de l'année 2013.





3938717289.JPGExcellences et nullités de l'année 2014.





1166553848.jpgExcellences et nullités de l'année 2015.





3575908637.jpgExcellences et nullités de l'année 2016.





604239392.jpgExcellences et nullités de l'année 2017.





2556621276.jpgExcellences et nullités de l'année 2018.





2977603366.jpgExcellences et nullités de l'année 2019.





Excellences
Comme les années précédentes, je m'en tiens aux seuls livres que j'ai lus, et ne mentionne pas mes relectures. Par ailleurs, les ouvrages de Manoël Pénicaud et Baptiste Rappin n'ayant pas fait l'objet d'une critique en règle mais d'un entretien, je ne les ai pas mentionnés dans cette liste, malgré leurs qualités respectives. Le roman qui m'aura le plus marqué a été, incontestablement,Gilles De Drieu La Rochelle.

2977603366.jpgLe monde du silence de Max Picard (PUF et La Baconnière).





2977603366.jpgLa France contre les robots de Georges Bernanos (Gallimard, La Pléiade).




2977603366.jpgLa Révolution nationale de Georges Valois (La Nouvelle Librairie).





2977603366.jpgLe Questionnaire d'Ernst von Salomon (Gallimard, L'Imaginaire).





2977603366.jpgLa Séparation de Sopia de Séguin (Le Tripode).





2977603366.jpgSombre comme la tombe où repose mon ami de Malcolm Lowry (Point Signature).




2977603366.jpgLe temps qui reste de Giorgio Agamben (Payot & Rivages).





2977603366.jpgLe masque de la Mort Rouge de Poe (Gallimard, La Pléiade).





2977603366.jpgÓrdago d'Álvaro de la Rica (Vaso Roto, en espérant un retirage expurgé de dizaines de fautes).




2977603366.jpgNous autres d'Eugène Zamiatine (Gallimard, L'Imaginaire).





2977603366.jpgEssais sur la rhétorique, le langage, le style de Thomas De Quincey (José Corti).




2977603366.jpgLes Grands Cimetières sous la lune de Georges Bernanos (Gallimard, La Pléiade).




2977603366.jpgGilles et L'Homme à cheval de Drieu la Rochelle (Gallimard, Folio et Le Livre de Poche).




2977603366.jpgMéditation sur un amour défunt d'Emmanuel Berl (Grasset).





2977603366.jpgPortrait de l'aventurier de Roger Stéphane (Sagittaire).





2977603366.jpgLe pouvoir de la langue et la liberté de l'esprit de Jacques Dewitte (Michalon).




2977603366.jpgTrois entretiens sur la guerre, la morale et la religion, suivis du Court traité sur l'Antéchrist de Vladimir Soloviev (Ad Solem).




2977603366.jpgÉcrits d'exil, 1927-1928 de Léon Daudet (Séguier).





2977603366.jpgPaysages de l'âme d'Hugo von Hofmannsthal (La Coopérative).





2977603366.jpgLettre de Lord Chandos et autres textes d'Hugo von Hofmannsthal (Gallimard, coll. Poésie).




2977603366.jpgLes Diaboliques de Barbey d'Aurvilly (Le Livre de Poche).





2977603366.jpgMesure de la France de Drieu La Rochelle (Grasset).





2977603366.jpgSi le soleil ne revenait pas de Charles Ferdinand Ramuz (L'Âge d'Homme).





Nullités
Mention spéciale pour l'accablante rinçure de Vanessa Springora, un livre écrit à plusieurs mains, voire, plutôt, plusieurs pieds. Mais cette écrinaine n'a jamais eu, que je sache, la prétention d'écrire autre chose qu'un torchon imbibé de son lamentable petit jus acariâtre (je sais, je sais, tous les imbéciles journalistiques de France, hélas nombreux, auront versé une larme après avoir lu la quatrième de couverture et entonné leur habituel petit air enthousiaste), alors que Raphaël Enthoven, lui, c'est à mourir de rire de voir tous les efforts qu'il a produits, en tirant la langue, pour nous affliger d'un prétentieux et vain roman dont le seul et unique sujet, je crois, est la merde, l'anus, le sien et ceux des autres.

2977603366.jpgLe Consentement de Vanessa Springora (Grasset).





2977603366.jpgLe Temps gagné de Raphaël Enthoven (L'Observatoire).



2977603366.jpg

Lien permanent | Tags : littérature, critique littéraire, excellences et nullités, vanessa springora, éditions grasset, max picard, la baconnière, puf, gallimard, georges bernanos, gerorges valois, la nouvelle librairie, ernst von salomon, sophia de séguin, le tripode, malcolm lowry, point signature, giorgio agamben, payot & rivages, edgar allan poe, alvaro de la rica, eugène zamiatine, thomas de quincey, josé corti, drieu la rochelle, le livre de poche, roger stéphane, sagittaire, jacques dewitte, michalon, vladimir soloviev, ad solem, léon daudet, séguier, hugo von hofmannsthal, la coopérative, charles ferdinand ramuz, l'âge d'homme | | |  Imprimer |