Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/11/2009

Un écrivain, ça ferme sa gueule ou ça démissionne

Crédits photographiques : Attila Balazs (MTI via Associated Press).

Lire la suite

31/08/2008

Ils étaient dix, par Pierre Damiens

340x.jpg


«La parole, qui trop souvent n’est qu’un mot pour l’homme de haute politique, devient un fait terrible pour l’homme d’armes; ce que l’un dit légèrement ou avec perfidie, l’autre l’écrit sur la poussière avec son sang, et c’est pour cela qu’il est honoré de tous, par dessus tous, et beaucoup doivent baisser les yeux devant lui.»
Alfred de Vigny, Servitude et grandeur militaires (1835).


Ils étaient dix…
Ils étaient dix… soldats de France, jeunes recrues et vieux briscards, compagnons d’armes et d’infortune, pour l’aventure ou pour la gloire, pour l’amitié qui relie les hommes, lorsque l’adversité, le doute, la fatigue et parfois la peur rendent la solitude encore plus insupportable, cette solidarité qui naît au feu et que le «péquin» ne connaît pas.
«Heureux ceux qui sont morts dans une juste guerre…». Mais cette guerre est-elle juste ? Et puis, est-ce si important d’être heureux quand on meurt ? En a-t-on vraiment le temps ? Que la guerre soit juste n’est de toute façon pas l’affaire du soldat. Lui se doit seulement de faire de la manière la plus juste toutes les guerres qu’on lui ordonne de livrer. Mais s’agit-il bien d’une guerre ? Ou bien l’a-t-on seulement dépêché aux confins de l’Afghanistan, cette terre dure qui a engendré les plus farouches des hommes, comme victime expiatoire des péchés des autres ?

Lire la suite

05/05/2008

Histoire pour les nuls ou catéchisme pour les cons, par Pierre Damiens



La déclaration d’amour de Nicolas Sarkozy pour Angela Merkel nous amène à nous interroger sur la problématique de la relation franco-allemande dans une perspective historique. À ce sujet, l’Histoire et la mémoire ont été le théâtre d’affrontements idéologiques, lequel a été déserté par les historiens, cette espèce aujourd’hui disparue, mais est occupé depuis par les politiciens, les organisations d’anciens combattants, de résistants, de déportés, et autres associations à but lucratif… Le chaotique vingtième siècle, avec ses guerres, ses carnages, ses révolutions en cascade, est bien entendu la période de prédilection de nos mentors.
Hélas, à force de torturer les faits historiques pour leur faire avouer des vérités politiquement accommodantes et édifiantes, nos braves petits profs, nos chers médias, nos directeurs de conscience télévisuels nous dictent une leçon qui tient parfois de la faribole. Mais qu’on ne s’avise surtout pas de renâcler, d’objecter, de douter seulement, ou ce sera le tribunal, le gnouf et le déclassement social.
À l’intention des âmes perdues qui seraient tentées de s’écarter du dogme, je rappelle les fondements du catéchisme républicain.

Lire la suite

Lien permanent | Tags : polémiques, angela merkel, nicolas sarkozy, pierre damiens | | |  Imprimer |

22/05/2007

Ils veulent défaire la France : dialogue à trois voix

Crédits photographiques : Jessica Rinaldi (Globe Staff).

Lire la suite