Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Angelus ex Machina, 7 : la parabole du Marquis de Bolibar | Page d'accueil | L’écholalie. Origines de l’œuvre d’art : Baudelaire et «le cas Wagner», par André Hirt »

19/08/2007

Ernesto Sábato, le dernier sondeur des abîmes

Crédits photographiques : Yasuyoshi Chiba (AFP/Getty Images).

medium_sabato.jpgVoici la version telle qu'elle a paru dans la première édition de ma Littérature à contre-nuit d'un texte intitulé Ernesto Sábato, le dernier sondeur des abîmes. Je rappelle que ce long texte, dont la toute première version (bien plus courte) a été refusée il y a quelques années par les jésuites timorés de la revue Études, a d'abord paru dans l'ouvrage collectif Gueules d'amour (Fayard, 2003) dirigé par l'équipe de la revue Cancer !.

Sur Le Tunnel de Sábato, j'indique en outre ce lien vers un vieux texte publié dans la Zone (ici dans sa version espagnole, seconde).