Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« La Plage de Scheveningen de Paul Gadenne | Page d'accueil | Cinéma et eschatologie chez George A. Romero, 1 : de 1968 à 1985, par Francis Moury »

04/06/2012

Les éclats des Éditions de l'Éclat

Crédits photographiques : Albert Cesare (Odessa American).

bergamin5-couv.jpgÀ propos des Éditions de l’Éclat qui viennent de lancer leur collection de poche, baptisée Éclats. Chaque volume est vendu au prix de 8 €.
LRSP (livres reçus en service de presse).

Dirigées par Michel Valensi depuis leur création, les Éditions de l’Éclat peuvent s’enorgueillir de posséder un catalogue remarquable où des auteurs comme José Bergamín, Jules Lequier, María Zambrano évoquée par Élisabeth Bart, Carlo Michelstaedter, Gershom Scholem, Hermann Broch, Leo Strauss ou encore Jacob Taubes ont été, bien souvent (que l’on songe ainsi aux trois premiers noms cités), révélés aux lecteurs français.
De l’auteur du Puits de l’angoisse, l’Éclat a publié un livre érudit, fantasque, «disparate» pour reprendre un des termes qu’affectionnait ce très grand écrivain que l’on croirait être un mélange de Borges et de Bernanos, intitulé L’Importance du Démon et autres choses sans importance et, du plus fidèle et fascinant ami de Walter Benjamin, plusieurs ouvrages ainsi qu’une très belle étude de David Biale, Gershom Scholem : cabale et contre-histoire.
Il était donc tout naturel, volonté de s’adapter à l’esprit du temps ou bien déclinaison assumée d’une politique éditoriale aussi courageuse qu’intelligente, que soient proposés aux lecteurs de courts textes dans une collection fort à propos baptisée Éclats et dont les titres les plus récents reprennent des extraits des volumes indiqués ci-dessus.
Nous saluerons ainsi la parution, de Gershom Scholem, des Dix propositions anhistoriques sur la cabale très intelligemment présentées par David Biale ainsi que, de José Bergamín, un titre pour le moins diablement borgésien, En tauromachie, tout est vérité et tout est mensonge, traduit et présenté par Yves Roullière, le meilleur connaisseur de ce magnifique auteur qui reste hélas bien trop méconnu en France.
Signalons encore quelques titres comme De la peine de mort, du judaïsme, de la démocratie et du principe d’humanité d’Hermann Broch, extrait du monumental ouvrage intitulé Théorie de la folie des masses publié par l’Éclat en 2008, ou encore Le Jésus de Nietzsche de Massimo Cacciari, un auteur présent dans le catalogue de nos éditions au travers de deux titres, Déclinaisons de l’Europe et Drân.