Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/02/2016

Naufrage d'un prophète. Heidegger aujourd'hui de François Rastier

Photographie (détail) de Juan Asensio.

Lire la suite

18/03/2009

D’une nouvelle position des vieux problèmes, par Francis Moury

Le photographe, Michael Clancy, a été le témoin de cette scène extraordinaire. Elle montre la main de Samuel Alexander Armas, un fœtus de 21 semaines souffrant d'une maladie du nom de Spina bifida qui devait être impérativement opéré à l'intérieur de l'utérus de sa mère par le chirurgien Joseph Bruner.


Lire la suite

03/02/2009

Les deux Républiques françaises de Philippe Nemo, par Roman Bernard

Francisco Goya y Lucientes (1746-1828), Los Caprichos, 39, Asta su Abuelo.


À propos des Deux Républiques françaises de Philippe Nemo (PUF, 2008. Les pages entre parenthèses font référence à cette édition).

Roman Bernard est l'auteur de Criticus.

9782130558880.jpgLes évocations de deux France, de deux Républiques, ne sont certes pas neuves. Elles ont notamment été formalisées par les historiens Michel Winock et Maurice Agulhon dans leurs ouvrages respectifs, La Fièvre hexagonale et La République (1880-1932; 1932 à nos jours).
L’originalité du propos de Philippe Nemo tient à ce qu’il est formulé par un libéral. Comme Winock et Agulhon, deux jacobins, comme François Furet (un stalinien repenti devenu libéral) également dans La Révolution française, Nemo distingue deux idéaux-types issus de la Révolution : «1789» et «1793», le premier correspondant à la démocratie libérale, l’État de droit et les libertés publiques établis par la Constituante et la Législative de 1789 à 1792, le second à «un projet de société jacobin, étatiste et socialiste», mis en œuvre de 1793 à 1794, lors du sanglant épisode de la Convention montagnarde (p. 1).

Lire la suite