Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/11/2011

Qui se souvient (encore) de Yannick Haenel et François Meyronnis ?

Crédits photographiques (AFP/Getty Images).

Lire la suite

16/10/2010

L'avenir de la littérature de Frédéric Badré

Crédits photographiques : Aris Messinis (AFP).


Le Christ Sollers et ses rares apôtres dans la Zone.

Frédéric Badré est le directeur de la revue Ligne de risque, et c'est sans doute l'unique raison pour laquelle les années qui viennent mentionneront son existence comme illustration du bavardage pseudo-savant.
Frédéric Badré est aussi, ou peut-être même en premier lieu, un voyant. Je n'ai, sur ce point, pas le moindre doute.
Nul autre qu'un voyant, et du plus beau binocle, ne serait capable d'écrire une phrase aussi profonde, apparemment née sous l'influence de sa rencontre avec le bizarre suicidé qu'était Bernard Lamarche-Vadel : «La littérature est une opération magique, une opération de réengendrement de l'écrivain dans son écriture» (p. 182).

Lire la suite