Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« L'irresponsable crétinisme de Technikart | Page d'accueil | Jdanov exhumé en guimauve : sur Jacquou le Croquant, par Jean-Gérard Lapacherie »

15/02/2007

W. G. Sebald dans la Zone

Photographie (détail) de Juan Asensio.

stalker 23.jpg





Articles évoquant les ouvrages de W. G. Sebald.

Courtesy of Nikon Small World2.jpgCircularité spéculaire de l'écriture.





Courtesy of Nikon Small World2.jpgW. G. Sebald sur l'île de Jersey.





REUTERS:Finbarr O'Reilly.jpgLes Émigrants de W. G. Sebald.





Courtesy of Nikon Small World2.jpgSynesthésies, 2.





Martin Bernetti:AFP:Getty Images.jpgFuturologie de la mémoire.





228135362.jpgÀ propos de L'Effondrement de Hans Erich Nossack.





2030631477.jpgL'île de Jersey, un paradis infernal.







Études spécifiquement consacrées aux ouvrages de W. G. Sebald.

868089729.JPGLa description du malheur (1985).





IMG_6364.JPGD'après nature (1988).





IMG_6126.JPGVertiges (1990).





IMG_6244.JPGLes Émigrants (1992).





3285641158.jpgCet article a été traduit en anglais par Douglas Robertson, sous le titre W. G. Sebald's The Emigrants.




IMG_2300.JPGAu-delà de l'effondrement, 4 : Les Anneaux de Saturne (1995), puis note réécrite.




IMG_5055.JPGSéjours à la campagne ou la manière noire de W. G. Sebald (1998).





IMG_7752.JPGAu-delà de l'effondrement, 34 : De la destruction comme élément de l'histoire naturelle. (1999).




123581757.jpgAu-delà de l'effondrement, 46 : Austerlitz (2001).





life-of-kevin-carter-the03-1-g.jpgÔ mort, où est ta victoire ? À propos de Campo Santo (2003).





1595471780.JPGL'Archéologie de la mémoire. Conversations avec W. G. Sebald (2007).