Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/03/2013

Serge Rivron dans la Zone

Crédits photographiques : Saad Shalash (Reuters).

Lire la suite

21/03/2013

Pour et contre l'Europe : Serge Rivron et Francis Moury

Crédits photographiques : Rodrigo Abd (Associated Press).

Lire la suite

15/12/2011

Disputatio sur le projet de Traité constitutionnel européen entre Serge Rivron et Francis Moury

Crédits photographiques : Rodrigo Abd (Associated Press).

Lire la suite

07/06/2011

Ratko Mladić et la boîte de Pandore du conflit bosniaque, par Slobodan Despot

Crédits photographiques : Serge Ligtenberg (Getty Images).

Lire la suite

07/10/2010

L’Europe sans ligne, l’Europe informe, par Jean-Luc Evard

s11_00000019.jpg

Crédits photographiques : Google (Google Maps, Street View).

Lire la suite

01/12/2008

Inferno, par Thierry Giaccardi

18.jpg
Photographie reproduite avec l'aimable autorisation de Jérôme Martin, tous droits réservés.


Thierry Giaccardi dans la Zone.
Transgression : totems et tabous dans un monde poreux.
Solstice d'hiver.
Méditations hivernales sur la nature.
Spectres de l'Europe.

Je rappelle également que figurent (colonne de gauche, bas du blog), regroupés dans deux catégories, Disputatio 1 et 2, de passionnants articles sur la question européenne.

Les jeux olympiques de Pékin et l’élection de Barack Obama à la présidence américaine ont été de grands spectacles télévisuels de l’année 2008, d’une importance plus ou moins considérable sur le plan international mais qui remettent tous deux dans leur juste perspective les perceptions qu’ont les Européens de leur place dans le monde. L’Union européenne ne compte guère dans ce début de XXIe siècle et on peut se demander si elle a même vocation à compter, ce qui est franchement inquiétant. Les Européens sont devenus des spectateurs de l’histoire en train de se faire : il est légitime, quoique paradoxal, de faire remonter ce résultat à un processus historique qui a commencé avec la Révolution française. Une des conséquences fondamentales de cette révolution c’est que les peuples sont devenus progressivement honteux de leur passé, ou, du moins, ignorants de celui-ci. Or, c’est bien cette ignorance qui permet aujourd’hui à l’Union européenne de redéfinir l’Europe et de l’agrandir, de la remodeler au gré des échanges internationaux sans susciter de grands mouvements de protestation. L’espace public devient une zone de confusion.

Lire la suite

19/02/2008

Spectres de l'Europe, par Thierry Giaccardi



Rappel de la dispute sur l'Europe (Francis Moury, Thibault Lanoy, Pierre Cormary et Serge Rivron) :
En Euroland..., par Serge Rivron.
Pro Europa, par Francis Moury.
Qui est contre l'Europe ?, par Serge Rivron.
Pro Europa, 2, par Francis Moury.
Pro Europa 3, par Francis Moury.
Pour un Oui ou pour un Non, par Thibault Lanoy.
Heureux et fier... Mais après ?, par Serge Rivron.
Requiem pro Europa ?
, par Francis Moury.
La forfaiture, par Serge Rivron.
Deux imbéciles et un collabo (constipé) : Serge Rivron, Juan Asensio et Pierre Cormary.
La Grande Porte qui ne mène nulle part, par Jean-Luc Evard.

a304bae2eafe80797977c93ab74a58ea.jpgLa revue Éléments publie en ce mois de février un long dossier sur l’Europe, dont la parution était prévue originellement courant janvier, plus ou moins dans le même temps où les députés et les sénateurs français se réunissaient en Congrès afin de modifier la Constitution française, préalable nécessaire à la ratification du Traité de Lisbonne (il nous semble bien difficile de mesurer les conséquences néfastes d’un tel traité, contrairement à un Nicolas Sarkozy qui ne doute pas, ou plutôt qui ne se doute de rien, si on en croit son allocution officielle télévisée du 10 février). Il est vrai qu’on n’en attendait pas moins d’une revue dont la raison d’être est intimement liée à celle du GRECE, le Groupe de recherche et d’études pour la civilisation européenne. Nous en retiendrons le beau texte d’Alain de Benoist, une des figures les plus singulières de l’intellectuel français. Texte didactique, foisonnant d’idées profondes et justes, n’en citant pas moins des individus aussi médiocres que François Bayrou (avec une certaine approbation, étonnamment...) (1), la thèse principale qui en ressort est la nécessité de créer un Empire : «le modèle de l’État-nation n’étant pas viable, vers quel modèle alternatif se tourner ? L’histoire de l’Europe en suggère un : celui de l’Empire. Peter Sloterdijk est précisément l’un de ceux qui ont perçu l’affinité entre la construction européenne et le modèle impérial» (2). Ce qui est fort juste si on se place sur le plan des relations internationales : l’État-nation européen ne pèse plus rien face aux grands pays, ces «économies-mondes» ou «systèmes-mondes», que sont la Chine, l’Inde, les États-Unis, le Brésil et la Russie.

Lire la suite

09/10/2007

La Grande Porte qui ne mène nulle part, par Jean-Luc Evard

.Omar Sobhani (AP).

Lire la suite

08/06/2005

Les trente deniers, par Serge Rivron

Crédits photographiques : Roberto Schmidt (AFP/Getty Images).

Lire la suite

07/06/2005

La forfaiture, par Serge Rivron

Crédits photographiques : Rodrigo Abd (Associated Press).

Lire la suite