Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/02/2010

Le rayon vert d'Éric Rohmer, par Francis Moury

Lire la suite

18/02/2010

Les nuits de la pleine lune d'Éric Rohmer, par Francis Moury

Lire la suite

15/02/2010

Pauline à la plage d'Éric Rohmer, par Francis Moury

Lire la suite

13/02/2010

Le beau mariage d'Éric Rohmer, par Francis Moury

Lire la suite

10/02/2010

L'amour l'après-midi d'Éric Rohmer, par Francis Moury

Lire la suite

01/02/2010

La femme de l’aviateur d’Éric Rohmer, par Francis Moury

Lire la suite

31/01/2010

La collectionneuse d’Éric Rohmer, par Francis Moury

Lire la suite

27/01/2010

Le genou de Claire d'Éric Rohmer, par Francis Moury

Lire la suite

21/01/2010

Ma nuit chez Maud d'Éric Rohmer, par Francis Moury

Lire la suite

18/01/2010

Avatar avarié de James Cameron

Un gros plan sur la peau d'un Na'vi ? Non. La surface de Mars telle qu'elle a été photographiée par la caméra HiRISE de la sonde MRO.

Lire la suite

04/01/2010

Le Romantisme allemand de Douglas Sirk, par Francis Moury

Lire la suite

08/12/2009

John Hillcoat flashé à 258 km/h sur l'autoroute de la facilité

Photographie reproduite avec l'aimable autorisation de Nicholas Hughes, 2009. Cette photographie est extraite de la série intitulée Field actuellement exposée, jusqu'au mois de janvier 2010, au Photographers' Gallery de Londres.

Lire la suite

19/11/2009

Béla Tarr dans la Zone

Crédits photographiques : Mark Mulligan (P Photo/The Herald).

Lire la suite

15/11/2009

Nosferatu le vampire, par Francis Moury

Lire la suite

27/10/2009

Cinéma et télévision ontologiques selon Roberto Rossellini, par Francis Moury

Lire la suite

18/10/2009

Danse macabre d’Antonio Margheriti, par Francis Moury

Capture d'écran : Francis Moury

Lire la suite

12/09/2009

Le Coup de l’escalier de Robert Wise, par Francis Moury

Lire la suite

25/08/2009

Le Golem de Paul Wegener et Carl Boese, par Francis Moury

Lire la suite

13/12/2008

Meurtres sous contrôle de Larry Cohen, par Francis Moury

Lire la suite

02/12/2008

Lord of the Flies de Peter Brook, par Francis Moury

Francis Moury pour la capture d'écran.


Heart of darkness de Joseph Conrad est l'une des sources les plus évidentes du roman de William Golding.

Fiche technique succincte
Réalisation : Peter Brook
Production : British Lion Corp. (Dana Hodgdon, Gerald Feil, Lewis Allen)
Scénario : Peter Brook, 1963, d’après le roman de William Golding, Lord of the Flies (1953)
Directeur de la photographie : Gerald Feil, Tom Hollyman
Montage : Gerald Feil, Jean-Claude Lubtchansky, Peter Brook
Musique : Raymond Leppard

Casting succinct
James Aubrey, Tom Chapin, Hugh Edwards, Roger Elwin, Tom Gaman, etc.

Résumé du scénario
Durant la Seconde Guerre mondiale, un avion évacuant des enfants anglais vers l’Australie s’écrase sur une île déserte perdue dans l’océan Pacifique. Certains survivants tentent de maintenir les lois de la civilisation mais les autres régressent inexorablement au stade le plus archaïque des sociétés primitives.

Lire la suite

14/11/2008

Les Vierges de Satan de Terence Fisher, par Francis Moury

Crédits photographiques : Edgard Garrido (Reuters).

Lire la suite

26/10/2008

La chambre des tortures de Roger Corman, par Francis Moury

Crédits photographiques : Dr. Bernardo Cesare.

Lire la suite

01/10/2008

Les Envoûtés de John Schlesinger, par Francis Moury

Crédits photographiques : Tara Todras-Whitehill (AP Photo).

Lire la suite

30/08/2008

L’Ange de la vengeance : Ferrara ou le cauchemar de Thana, par Francis Moury

Lire la suite

15/08/2008

La Faille de Gregory Hoblit, par Francis Moury



Fiche technique succincte
Mise en scène : Gregory Hoblit
Prod. : Charles Weinstock (New Line Cinema, Castle Rock Entertainement, Weinstock Prod., M7 Filmproduktion)
Scénario : Daniel Pyne et Glenn Gers d’après une histoire originale de Daniel Pyne
Directeur de la photo : Kramer Morgenthau
Montage : David Rosenbloom
Mus. : Mychael et Jeff Danna

Casting succinct
Anthony Hopkins (Ted Crawford), Embeth Davidtz (femme adultère de Crawford), Billy Burke (inspecteur Nunally), Ryan Gosling (procureur adjoint Willy Beachum), Rosamund Pike (Nikky), David Strathairn (procureur), etc.

Résumé du scénario
Le riche industriel Ted Crawford, un magnat de l’aéronautique, pense s’être vengé de son épouse, et de l’amant de celle-ci qui est un inspecteur de police, en commettant un crime parfait… qui échoue pourtant. Un jeune procureur adjoint, Willy Beachum, suppose le faire aisément inculper pour tentative de meurtre. Il a tort : Crawford ressort libre du tribunal, provoque le suicide du policier mis en cause et parachève le meurtre de son épouse. Alors seulement Beachum mesure à quel point Crawford l’a manipulé et quel danger il représente…

Lire la suite

16/12/2007

Danger : planète inconnue, par Francis Moury

Crédits photographiques : Nikon Small World.

Lire la suite

25/09/2007

Memento de Christopher Nolan, par Germain Souchet

Memento de Christopher Nolan


Avec Memento, son deuxième film, le jeune réalisateur Christopher Nolan, alors âgé d’à peine trente ans, a accédé à une notoriété aussi soudaine que méritée, comme l’ont démontré ses trois réalisations suivantes – Insomnia, Batman Begins et The Prestige. Ayant notamment obtenu le Prix Spécial du Jury et le Prix de la Critique du Festival de Deauville en 2000, Memento a rencontré lors de sa sortie en 2001 un assez joli succès commercial, tant aux États-Unis que dans le reste du monde, et décroché deux nominations aux Oscars.
Utilisant un mode de narration non linéaire – procédé que Nolan semble apprécier, puisqu’il est au cœur de la réalisation de The Prestige, sorti en 2006 sur les écrans, et qu’il est également employé dans la première partie de Batman Begins –, Memento raconte l’histoire de Leonard Shelby, un homme souffrant d’amnésie antérograde depuis la nuit où, portant secours à sa femme agressée et violée dans la salle de bains de leur villa par deux hommes entrés par effraction, il a, après avoir abattu un des deux malfrats, reçu un mauvais coup à l’origine d’un grave traumatisme crânien. En cette funeste nuit, Shelby a non seulement perdu sa femme, décédée des suites de ses blessures, mais également une partie de ses facultés mentales : l’amnésie antérograde se caractérise en effet par une incapacité à former de nouveaux souvenirs, tandis que la mémoire à long terme n’est nullement affectée. Autrement dit, Shelby peut se remémorer les images heureuses de ce qu’était sa vie avant ce qu’il appelle «l’incident», mais oublie ce qu’il fait et les personnes qu’il croise au fur et à mesure que le temps passe.

Lire la suite

01/09/2007

Blow-Up de Michelangelo Antonioni, par Francis Moury

blow-up.jpg

Lire la suite

30/07/2007

Saraband d'Ingmar Bergman

Lire la suite

14/06/2007

Sophie Scholl, les derniers jours ou la puissance de la Parole, par Germain Souchet

Lire la suite